L’année sera longue… 2016: année bissextile

2016 est une année bissextile. Pour mémoire, voici la règle qui détermine si une année est bissextile ou pas, et surtout, beaucoup plus intéressant, voici les exceptions qui confirment la règle…

Un peu d’étymologie:

Bissextile vient du latin bisextus, de bis «  deux fois  », et sextus «  sixième  », parce que, dans le calendrier julien, le 24 février, sixième jour avant les calendes de Mars, était doublé tous les quatre ans.

ANNÉE BISSEXTILE: LA RÈGLE

Les années bissextiles tombent tous les quatre ans. Une année est bissextile quand elle est divisible par 4.

 

Une année, ça dure combien de temps exactement..?

Il y a plusieurs définitions d’une année, on retiendra les deux principales qui sont en astronomie: l’année tropique, et dans notre vie plus terre à terre: l’année civile.

Il existe bien d’autres “années” aux définitions astronomiques multiples et aux durées variées. Nous ne développerons pas ici…

L’année tropique démarre quand le soleil se trouve à la verticale de l’équateur (déclinaison = 0°). Ça arrive deux fois par an: ce sont les équinoxes de printemps et d’automne.
Alors pourquoi tropique si on parle de l’équateur? Parce que dans l’antiquité on prenait traditionnellement le solstice d’hiver comme point de départ de la nouvelle année. C’est le jour où la déclinaison du Soleil est la plus basse dans notre hémisphère. Mais l’instant précis du solstice  est difficile à déterminer à cette période extrême car la déclinaison ne varie quasiment pas pendant quelques jours.
À l’inverse, aux équinoxes, la déclinaison du soleil varie beaucoup plus vite, ce qui permet d’arrêter une heure précise pour le moment où la déclinaison du Soleil sera égale à 0, autrement dit, le moment où le Soleil passe au-dessus de l’Équateur.

365 jours et des poussières…

Le calendrier romain était bien flou dans l’antiquité et il se décalait en tous sens. En -46, Jules César, conseillé par les meilleurs astronomes de l’époque, a compris que la durée d’une année est de 365 jours et 6 heures. Et pour rattraper ce décalage d’un quart de jour, il a rajouté un jour de plus tous les quatre ans. Ce sera le 29ème jour de février.
Au passage, Jules a fixé la longueur des mois telle que nous la connaissons aujourd’hui, et enfin, il a décidé que l’année commencerait le 1er janvier au lieu du “environ” 15 mars.
Le calendrier julien était né.

Grégoire et les années bissextiles

C’est super, beaucoup plus précis, les équinoxes tombent maintenant chaque année à la même date.
Mais le hic, c’est qu’une année tropique dure “environ” 365 jours 5 heures 48 minutes 45 secondes. Il y a une différence de 11 minutes 15 secondes par an, soit plus d’une heure tous les 6 ans, ou encore 1 jour tous les 128 ans.

 

En 1582, on était arrivé à plus de 10 jours de décalage entre l’équinoxe vrai (celui du soleil) et le 21 mars du calendrier. Si on ne faisait rien, Pâques allait finir par tomber en plein été!

C’était devenu insupportable pour le Pape Grégoire XIII qui a décidé de corriger cette imprécision. 10 jours ont donc disparu du calendrier qui, cette année-là, est passé directement du 4 au 15 octobre 1582. On avait rattrapé l’avance.

Instauration du calendrier grégorien
Le pape Grégoire XIII réforme le calendrier

Il a donc été décidé qu’en plus d’avoir une année bissextile tous les 4 ans, quand les années sont divisibles par 4 (1588, 1996, 2016 par exemple), on aurait des exceptions…

LES EXCEPTIONS:

Les années non divisibles par 400, comme 1900 ou 2100, ne sont pas bissextiles.

Il reste une petite différence de temps avec ce principe mais elle reste négligeable car elle n’est plus que de quelques secondes.
Pour être précis à l’extrême, il faudrait retirer une année bissextile tous les 4000 ans. Mais comme la durée astronomique des années et des jours varie doucement mais inexorablement, cette erreur minime tend à se compenser d’elle-même…

Almanach de l'année 1900
L’année 1900 ne fut pas bissextile

 

Pâques, et le reste…

Vous savez que Pâques tombe le premier dimanche qui suit la première pleine lune après l’équinoxe du printemps. Ce fut le principal problème à l’origine du passage au calendrier grégorien.

En regardant de plus près le calendrier du facteur, vous pourrez y voir, souvent en bas du mois de février car il y a de la place pour écrire, d’autres infos du genre: épacte, nombre d’or, cycle solaire, indiction romaine… Nous en parlerons très bientôt…

 


 

0 commentaire sur “L’année sera longue… 2016: année bissextileAjoutez le vôtre →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?