Trespes - La Couronne
IAC - Un réunionnais à Bremen

Congrès International Astronautique 2018 – Bremen

Dans le cadre des projets sur la propulsion photonique auxquels je participe, j’ai pu assister au Congrès International Astronautique 2018 à Bremen (https://www.iac2018.org/), dans le Nord de l’Allemagne.

C’est LE congrès où se retrouvent toutes les plus grandes instances spatiales, mais aussi certaines, plus modestes, voire émergentes.

Le thème de cette année est “Impliquer tout le monde”

 

Après 20 heures de voyage (TGV + bus), j’arrive lundi 1er octobre, 5h15, à la gare de Brême. Impeccable, il suffit de traverser la gare car le “Messe” (Palais des congrès en allemand) est juste de l’autre côté des voies. Mon ami Guy Pignolet est là pour m’accueillir. Nous prenons un bon frühstück, et tandis que le jour se lève, nous nous rendons au Congrès.

IAC 2018 Bremen - Arrivée au ICA - La gare en arrière paln

L’ouverture officielle

Premier rendez-vous : le spectacle d’ouverture.

Nous entrons dans la salle de spectacle pouvant accueillir près de 10 000 personnes. C’est immense mais vide, quelques dizaines de personnes seulement. La scène fait 25 mètres d’ouverture. Un orchestre symphonique est en train de chauffer. Il y a des écrans géants et 2 régies techniques impressionnantes.

A 9h30, le spectacle démarre. Des projections, des discours, des performances artistiques, c’est du lourd et c’est très beau… Nous sommes alors plus de 6000 spectateurs.

 

L’expo

Après cette magnifique ouverture, nous nous rendons à la salle d’exposition. Une foire-expo tout ce qu’il y a de plus ordinaire sauf que les exposants sont les plus grandes entreprises spatiales : ESA, NASA, JAXA, CNES, etc… Et aussi de nombreux prestataires et fabricants de pièces détachées.

Nous échangeons un moment avec la nouvelle agence spatiale luxembourgeoise. Guy prépare une conférence vidéo depuis leur stand en direction du forum des sciences et des métiers qui à lieu à la Réunion.

Nous retrouvons par hasard notre ami Olivier Boisard, qui travaille entre autre sur les simulations informatiques de navigations au sein de l’U3P. Il nous présente Tatiana, étudiante russe en thèse à l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne. Elle travaille sur des concepts architecturaux pour des installations spatiales et lunaires.

 

La pause

Midi bien passé, nous allons nous restaurer à la galerie commerçante de la gare juste de l’autre côté du parvis. Quelques échanges sympas d’idées plus tard, il est déjà l’heure de retourner au congrès.

IAC 2018 Bremen - Pause

Les conférences

Avec Guy, nous allons assister à un ensemble de conférences sur l’utilisation de l’énergie solaire : centrale énergétiques orbitales, Transport d’Électricité Sans Fil (TSFE), énergie photonique…

Avant que la première conférence débute, Guy me présente son ami John Mankins, éminent chercheur sur les thèmes sus-cités. C’est John Mankins qui ouvre la séance avant que s’enchaîne une série d’exposés tous plus passionnants les uns que les autres.

 

L’expo, deuxième passage

Je retourne à la “foire-expo” pour essayer de terminer de voir tous les stands, faire des rencontres, parler du projet Paynkeu, prendre de doc, des cartes de visites…

 

The Moon race – La course vers la Lune

Avec Guy, nous nous retrouvons à 17h45 à la présentation de “The Moon race”

IAC 2018 Bremen - Conférence de presse THE MOON RACE (1)

Airbus parraine une association allemande pour organiser un appel à idées pour construire des bases lunaires habitables et durables sur 4 axes :

  • Utilisation des matières premières lunaire
  • Production d’énergie
  • Gestion des ressources (eau..?)
  • Biologie, et jardinage lunaire

The Moon race” me semble tout à fait rejoindre le “Challenge Terre – Lune” qui est l’essence même des projets de l’U3P.

À l’issue de la présentation, nous allons rencontrer les organisateurs de la “Moon race”. Au sein de cette équipe jeune et dynamique, nous rencontrons un français qui vient d’Albi. La boucle est bouclée, content d’être allé si loin pour y parvenir 😉
Affaire à suivre…

IAC 2018 Bremen - Conférence de presse THE MOON RACE (2)

Détail amusant, après que l’équipe “Moon race” ait tenu pour la photo à bout de bras la grosse Lune gonflable de 2m de diamètre, cette dernière leur a échappé pour partir au-dessus de l’assistance présente. Ce qui a donné lieu à une mini partie de volley-ball improvisée, clin d’œil de cette assemblée studieuse.

 

Dernier passage à l’expo

Un constructeur de propulseurs ioniques me présente ses réacteurs. Nous avons besoin d’un tel propulseur pour notre Payenkeu. Les siens peuvent fonctionner pendant 18 000 heures et Guy les trouve plus performants que ceux d’une autre marque vus précédemment. Encore une bonne rencontre…

La welcome party

19h30, c’est le début de la soirée de bienvenue. On se retrouve, avec les 6 000 autres participants dans une immense salle où c’est la fête ! Ambiance un tantinet bavaroise au début, musique, lumières, buvettes, stands nourriture, jeux, cool…

Je déguste les spécialités brêmoises avec une bonne petite bière. Encore un moment bien sympa de rencontre et d’échange avec des participants au congrès.

 

Bientôt l’heure du départ

Mon bus repart à 23h15 et je dois m’enregistrer une heure avant.

Je quitte la “welcome party” et nous allons prendre un dernier moment avec Guy avant que je quitte Brême. Un petit debriefing plus tard, je suis dans le bus. Je serai à Cordes dans 21 heures…

IAC 2018 Bremen - Ciao

Fin de cette journée de 56 heures

De retour à La Couronne, Josie me fait découvrir le film “Les figures de l’ombre” (“Hidden figures”). Excellent!

Le film raconte l’histoire des premiers pas de la NASA, avant qu’elle n’acquiert son premier ordinateur au début des années 60.
Des femmes noires qui travaillent à la NASA exercent le métier de calculatrices (elles calculent toute la journée car les calculettes n’existent pas encore) et elles subissent de plein fouet la ségrégation. Mais certaines d’entre elles, surdouées, acharnées de travail vont faire basculer la barrière de la couleur.

Mes pensées & conclusions vite fait…

  • Les projets d’exploration lunaire sont en plein essor.
  • De nouvelles agences spatiales  émergent de tous les pays.
  • Des appels à idées lancés par de grandes entreprises aéronautiques.
  • Tout un système industriel et commercial est en train de se développer.
  • Des projets qu’on doit concevoir “durables”.
  • Payenkeu va trouver de nouvelles pertinences.
  • Une journée géniale de découvertes et de rencontres qui me laisse des étoiles plein la tête…

 

 

2 thoughts on “Congrès International Astronautique 2018 – Bremen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pourquoi une question aussi bête ?