Nouveau spectacle, spectacle nouveau…

Un concert théâtralisé, ou spectacle musical, de science-fiction en vidéo live.

“LOL Très Space” ou “L’odyssée du Skyroder”

Des variétés jazz, rock et funk envoyées depuis le futur par le Capitaine Déhaut dans une bouteille à l’espace pour sauver la planète…

 

Une forme originale

Ce spectacle est diffusé en live vidéo au travers de l’Internet et des réseaux sociaux.

Il est également diffusable en salle. La vidéo est projetée sur un grand écran frontal tandis que le studio “écran vert” se trouve visible, sur le côté de la scène.

La cohérence scientifique de cette histoire fabuleuse et onirique est contrôlée par l’U3p (Union pour la Promotion de la Propulsion Photonique)

Les moyens de production comportent une équipe réduite au maximum. Bien qu’un peu complexe, l’installation demeure rapide. Le studio “écran vert” occupe une surface de 3 m sur 3 m.

Les premières représentations physiques sont prévues pour le premier semestre 2020.

Scénario

Comme une bouteille à la mer qui s’échoue, le message vidéo envoyé depuis un très lointain futur par le Capitaine Déhaut vient s’afficher sur nos réseaux sociaux après avoir traversé l’espace et le temps.

Depuis 24 heures, si près du trou noir TON-618, le passager solitaire de l’U3P-Skyroder vient de voir défiler 240 million d’années terrestres en accéléré. Depuis cette position, il a pu observer les étapes successives de la fin de notre planète Terre.

Si certains événements astronomiques sont inévitables, l’extinction massive des vertébrés de 2020 doit être évitée. Le Capitaine Déhaut souhaite prévenir l’humanité de ce péril imminent en mobilisant les terriens de tous les multivers…

Skyroder - Météorite impacte

 

Intention

L’intention du spectacle est de marteler pour la prise de conscience collective plus qu’urgente du péril de notre environnement qui s’emballe. Le naufragé spatio-temporel assiste “de loin” à l’extinction des vertébrés, puis à l’anéantissement total de ce qui pouvait rester de vie sur Terre, mais il garde malgré tout l’espoir que l’Humanité arrive à se sauver elle-même en se mobilisant à grande échelle…

Résumé de l'Humanité

Work in progress – Travail en cours

Au 30 janvier 2020, le spectacle est encore en cours d’élaboration… Il manque encore :

L’écriture des monologues à perfectionner…

Le monologue du Capitaine Déhaut doit capter l’attention du spectateur en lui rappelant l’essentiel de l’histoire s’il “prend le train en route”. Il doit y avoir une dynamique tout au long du spectacle contrastant les moments dramatiques des passages délirants. La cohérence technologique doit être respectée malgré la part importante d’imaginaire et d’anticipation.

Skyroder - Hangar de lancement de bulle spatiale

Concept scientifique du spectacle

Bien que tout soit permis dans le domaine de la science-fiction, il est important de rester cohérent. Il y a quelques petits détails qui ne collent pas encore, et je dois surtout développer sur ma combine pour atteindre 14 fois la vitesse de la lumière. C’est pourtant simple, il suffit d’inverser et d’accélérer la puissance des photons, ce qui est possible à l’entrée du trou noir. C’est le principe de l’aspirateur, ou souffleur inversé qui va me propulser…

Skyroder - Le Capitaine Déhaut au poste de pilotage

Trouver un costume pour le Capitaine Déhaut,

S’il a été téléporté inopinément à bord de l’U3P-Skyroder, le Capitaine Déhaut doit être vêtu en adéquation avec le scénario.

Skyroder - pensée du Capitaine Déhaut

Fluidifier les vidéos et les transitions,

Les transitions justifient l’ordre du répertoire et des illustrations vidéo. Il manque encore parfois une justification plus claire pour certains clips…

Skyroder - Après l'impact

Travailler encore sur le son

L’essence du  spectacle : le saxophone

Le problème est que je ne peux pas entendre le mix final en direct. En effet, le son acoustique du sax est puissant, et il couvre les retours audio. Je dois donc faire des enregistrements “secs”, puis travailler l’équalisation et les effets sur ces enregistrements. Quand c’est fait, je peux reporter les réglages pour le direct.

Capitaine Déhaut au saxophone

Sur la compression vidéo pour le streaming direct…

Là, il y a du compromis…

Ma connexion ADSL plafonne à 800-900 Kbits/s, soit un peu plus de 100 kilo-octets par seconde. Il en manque beaucoup pour envoyer une vidéo en HD avec un son correct. Il me faudrait 4 fois ce débit pour pouvoir émettre avec la qualité HD de la vidéo que je présente dans cet article…

Pour privilégier le son, j’ai choisi de compresser l’audio à 256 Kb/s. Il me reste 500 kb/s de bande passante pour la vidéo si je veux garder une marge de sécurité. Dans les moments où il y a beaucoup de mouvements, les codecs ne peuvent plus fournir et la vidéo pixelise très fortement.

Lever de nébuleuse sur exo-planète

J’ai choisi comme compromis “résolution / débit upload / puissance PC” d’envoyer dans une petite résolution (largeur 360 px quand la HD est à 1280 px) en poussant la qualité de la compression au plus fort. Le processeur arrive à suivre et il n’y a pas d’interruption dans le stream.

Le résultat donne une image légèrement floue, mais qui est stable. Et le son est tout à fait correct.

Quelques photos

D’autres prestations musicales de Pierrot Déhaut sont visibles sur www.jazzinsax.com

Vous aimez cette histoire ? Vous pouvez vous abonner à ce blog pour être tenu au courant des dernières nouvelles. Utilisez le formulaire ci-dessous :